COMPARATIF TECHNIQUES DE DÉCOUPE

Comparaison entre les différentes techniques de découpage : multiples critères   :
type de structure, pression de la pompe, nombre de têtes, précision,etc…

LE DÉCOUPAGE LASER.

La découpe au laser convient pour différents métaux durs sur des épaisseurs de quelques centimètres (jusqu’à 3,2 cm). La coupe est très précise, la largeur d’entaille est très fine, ce qui est idéal pour des contours très étroits. La qualité de surface est également bonne avec très peu de scories. Autre qualité du procédé laser : sa fiabilité. La durée de vie des équipements est très longue et leur automatisation est excellente. Cependant, la découpe au laser n’est pas très rapide car elle est limitée par la vitesse de la réaction chimique. De plus, la machine doit être réglée à chaque fois en fonction du matériau à découper.

LE DÉCOUPAGE PLASMA et OXYCOUPAGE.

La découpe PLASMA est un procédé de découpe par fusion localisée dans lequel le jet de gaz ou d’air comprimé chasse le métal porté à une température de fusion. Il est très largement utilisé avec tous les métaux, afin d’obtenir de bonnes propriétés de coupe et une productivité élevée Dans certains cas, la qualité est comparable à celle obtenue par la découpe au laser, avec des coûts de revient nettement plus faibles.

La découpe au plasma peut convenir pour différents métaux durs sur de plus larges épaisseurs que le laser (jusqu’à 15 cm selon les matériaux). Beaucoup plus rapide également, elle est néanmoins moins précise et offre une qualité de bordure moindre que les autres méthodes de découpe. Les équipements sont plutôt coûteux, et il ne faudra pas oublié d’investir en plus pour la sécurité (protections et locaux aménagés avec ventilation), mais la vitesse d’exécution et la productivité de la machine rentabilise très vite l’investissement. Comme la découpe laser, les réglages varient en fonction du matériau.

LE DÉCOUPAGE JET D’EAU à Ultra Haute Pression (Abrasifs).

La découpe au jet d’eau à l’avantage de pouvoir découper n’importe quel matériau (métaux, plastiques, polymères, bois…) sur une épaisseur quelconque sans modifications de réglages (en pratique on évite de dépasser les 200 mm à cause de la vitesse de découpe et de la déviation du jet d’eau avec la profondeur). La qualité de coupe est excellente, les surfaces sont de très bonnes qualités également, mais le procédé est un peu lent. C’est une découpe à froid, les pièces découpées ne sont pas affectées thermiquement, il n’y a donc aucune déformation inopinée. Les machines peuvent demander un investissement assez onéreux, bien que moins élevé que les machines de découpe laser. De plus, l’ébavurage et les retouches après découpe sont parfois dispensables tellement le travail de découpe est propre, ce qui permet de faire des économies.

Menu